Identification

La vision des moniteurs pour le Culte des enfants

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

L’important, c’est l’enfant !

 

« L’important, c’est l’enfant » est un slogan lancé au siècle passé par le Général William Booth, fondateur de l’Armée du Salut. Il ordonnait à « ses troupes » : « Dépensez du temps, de l’argent, des forces pour instruire les enfants et les diriger…. Sauvez-les… Faites-leur connaître la Vérité… »

 

Ceux qui travaillent parmi les enfants « travaillent avec des vies ! »Notre mission est de présenter le Divin Potier aux enfants afin que Dieu puisse façonner leur vie. L’enfant est un don de l’Amour de Dieu et il est en droit de connaître l’Amour de son Créateur. L’enfant est entièrement dépendant des adultes et nous lui devons ce que nous avons de meilleur. Il a besoin d’apprendre que Jésus l’a aimé si fort, qu’Il est mort pour lui à Golgotha.

 

Mais nous devons également nous rappeler qu’un moniteur ou une monitrice ne pourra jamais remplacer l’enseignement que les parents doivent apporter à leurs enfants. Le jeune enfant est souvent considéré en fonction de l’avenir. Mais les petits élèves enseignés le dimanche matin ne sont pas seulement l’Eglise de demain. Ils vivent maintenant et font partie intégrante du Corps de Christ. Chacun d’entre nous doit se sentir concerné quant au salut des enfants. Il est vrai que nous ne sommes pas tous appelés à devenir moniteurs mais nous croyons que chacun est capable d’être une aide précieuse.

Nous finirons par ces quelques mots :

« Ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul des ces petits » Matthieu 18.14

Chers frères et sœurs, si nous chrétiens, nous ne travaillons pas en faveur des enfants, c’est le diable qui le fera !

 

Prière du moniteur

Oh ! Dieu Tout-Puissant, donne-moi Ton Amour,

Cet Amour qui ne fait jamais défaut, cet Amour qui surpasse tout.

Oh ! Sauveur Merveilleux, entends-moi et donne-moi Ton Amour.

Autour de moi meurent des enfants, enfoncés désespérément dans les ténèbres. Tu les as aimés jusqu’à la mort. Oh ! Donne-moi Ton Amour.

Permets que je puisse les atteindre, les enseigner, les aimer comme Tu les aimes. Oh ! donne-moi Ton Amour.

Cet Amour qui toujours brûle, cet Amour toujours ardent.

Christ Sauveur, entends-moi et donne-moi Ton Amour.

 

Extrait du livre « Evangéliser les enfants»